Les histoires imaginaires chez nous

Après une (longue) discussion avec une amie coordinatrice culturelle dans une bibliothèque en Belgique, j’ai décidé d’introduire l’imaginaire à la maison.

Mais pas l’imaginaire version dessins animés. L’imaginaire qui émerveille, l’imaginaire qui peut faire peur.

Je me suis rendue compte à quel point c’est moi qui avait du mal avec ça (et encore aujourd’hui). J’ai des difficultés à appréhender la peur dans les livres et dans les films.

En pédagogie Montessori on entend souvent que l’enfant avant 6ans (ou avant que son néocortex ne soit câblé) doit être baigné exclusivement dans un univers réel. Hors je commence à découvrir la littérature jeunesse et j’y ai découvert de vrais trésors.

Grâce à mon amie, j’ai décidé de mettre en place de vrais moments littéraires autour d’une bougie. Et bien installés nous voyagons.

Lorsque l’histoire est finie on ferme le livre, on éteint la bougie et c’est le retour à la réalité.

Par ce biais j’espère me guérir et les transporter dans un monde fantastique.

Cela n’empêche en rien d’avoir une bibliothèque remplie de livre bien ancrés dans le réel et de vivre une multitude d’expériences bien réelles avant toutes acquisitions abstraites!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s