Le temps de grandir

Ce nom, il m’en a fallu du temps pour le trouver. Il sous-entendait de prendre le temps de grandir, ralentir et vivre au rythme de l’enfant. Il parlait de l’enfant mais pas de moi. Il a fait naître ce blog timide, peu alimenté mais pourquoi ?

Quand je me suis lancée dans l’aventure de l’ief je n’y connaissais… rien. Alors deux possibilités, soit je le fais et je me lance à fond, soit je ne le fais pas. Et devinez quelle option j’ai choisi ? Celle de démarrer un long et périlleux parcours. Si j’avais su ? …. je recommencerai les yeux fermés.

Ma salle de classe se résumait à quelques étagères vides, ma réflexion à un amas de questions mêlé à de la peur. Comment vais-je pouvoir accompagner mes filles ? Et puis d’abord à 4 ans on apprend quoi ? Ai-je les capacités de prendre ce rôle ?

Alors je me suis formée à la pédagogie Montessori pour les 0/6 ans et cette porte que j’ai ouverte est celle d’un monde insoupçonné, un monde où l’on entame un long processus de remise en question sur soit, où l’on apprend qui est l’Enfant, et qui on est nous-même ( mais le sait-on vraiment un jour ?)

Et j’étais seule, au début. Je voulais partager, trouver du soutien aussi. Et je l’ai eu. L’Amie éducatrice qui m’a portée ( il est lourd le poids de notre éducation) sans qui je n’en serais pas là ( tu te reconnais n’est-ce pas ?) mais aussi les autres blogueuses qui partagent sans compter de nombreuses heures de travail. Merci

Je voulais aussi contribuer à cette richesse.

Mais la peur, ah cette peur qui ne m’a jamais quitté, ce manque de confiance en moi me paralysait.

Et pas seulement. Car il y a aussi cette fameuse digestion. Oui je vis chaque journée à 100%, oui j’apprends encore et encore mais la prise de recul est proche du zéro. Alors comment transmettre ce que l’on a pas digéré, vécu nous-mêmes ?

La pédagogie Montessori ainsi que tout processus entamé dans l’accompagnement de l’enfant est un long parcours, qui ne s’improvise pas.

Cette année est notre quatrième année d’instruction en famille, une nouvelle année encore marquée par les doutes et les joies où je ne cesse d’apprendre un programme que je découvre au fur et à mesure avec ma plus grande fille. Et en même temps, je digère lentement, celui déjà effectué en le revivant avec ma seconde fille. Je ne cesse d’avancer avec elles, avec les personnes qui vivent près de moi, qui me soutiennent ou m’accompagnent.

Et aujourd’hui j’ai grandi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s